Retour sur le webinaire #MeetIdemiAfrica 2 – Écriture et traduction des langues africaines en ligne: challenge et perspectives

Le 29 mai dernier, nous avons organisé notre deuxième conférence en ligne avec Cherif Ndiaye, entrepreneur social, blogueur et promoteur de la plateforme éducative gratuite en ligne, “Ecoles Au Sénégal” et Bonaventure Dossou, co-fondateur avec Chris Emezue de la plateforme EdAi qui explore l’application du machine learning dans la traduction des langues africaines.

Pour Cherif Ndiaye, les difficultés suivantes se posent dans son activité.

Traduire des termes scientifiques (comme racine carré) dans une langue africaine. Si souvent, cette traduction peut être imagée, elle est soit trop pointue ou pas assez précise. Plusieurs mots français ont en effet été intégré dans la langue au détriment de la traduction précise du terme

Mais au Sénégal, l’academie du wollof tente de traduire des termes nouveaux comme téléphone ou batterie de téléphone.

Quant à Bonaventure Dossou, il soulève que très peu d’étude existe sur l’application de l’intelligence artificielle dans la traduction des langues africaines. Les seuls qui sont visibles sont celles de Google qui présentent d’énormes limites de traduction notamment sur la reconnaissance d’identité ou les lieux de naissance. Ces limites existent aussi d’ailleurs pour la traduction du français à l’anglais par exemple sur Google Traduction.

En tout cas, l’énorme boulot de Bonaventure Dossou et de son équipe ( déjà 54000 paires de phrase traduites) sont disponibles en open source sur github avec une restriction pour les utilisations commerciales. Il précise aussi que ce travail pourra être utilisé pour d’autres langues africaines, outre le fon, langue béninoise sur laquelle il s’est spécialisé.
“ ça ne sert à rien de développer une application si ça ne profite pas à l’environnement”

La prochaine étape pour EdAi? Sans doute une application performante de traduction et peut être une traduction d’une langue africaine à une autre langue africaine sans passer par une langue occidentale.

Bonaventure Dossou

La question des claviers en langues africaines

Stickers en Fongbé 2.0

On le sait, pour accroître le contenu en langues africaines en ligne, il faudrait vulgariser les claviers dans ces langues. Pour résoudre le problème, Bonaventure a exposé le travail de Fabroni Bill YOCLOUNON qui a développé une série d’outils numériques ( sticker, clavier, etc..) sous le label “ I am Your clounon”. L’application est disponible ici: https://play.google.com/store/apps/details?id=com.fulbertodev.fongbesticker&hl=fr

Pour Cherif Ndiaye, le son est un outil pour contourner la problématique des claviers. La culture africaine étant fortement orale. Ce format est en effet très répandue auprès des populations analphabètes sur Whatsapp et mériterait d’être valorisé par les producteurs de contenus, surtout avec la popularité grandissante des podcasts aujourd’hui.

La question des langues africaines en ligne est fortement similaire à leur réalité dans la société. Leur intégration dans les écoles ou dans des discours politiques participerait à leur visibilité et permettrait aussi aux populations d’être plus décomplexés.

Capture de la Diffusion en direct du Webinaire #MeetIdemiAfrica 2

La collaboration comme clé
Une autre piste pour valoriser les langues africaines pourrait être la collaboration entre locuteurs, spécialistes, développeurs de langue française et anglaise sur le continent.

Indépendance technologique

La technologie n’étant jamais neutre, les invités ont soulevé la question fondamentale de la souveraineté technologique africaine afin de produire des applications qui répondent précisément aux besoin de la population. Cette souveraineté passe aussi par la production de contenus, vidéos (recettes de cuisine, conseils, etc…) ou images de qualité, dans les langues africaines.

Revivez ici l’intégralité des échanges

[Replay] Diffusion en direct du Webinaire #MeetIdemiAfrica 2 https://www.youtube.com/watch?v=ICxrKtTNIAA&feature=youtu.be

Idemi a 1an!

Un an après le lancement de notre collectif, les campagnes en ligne, le dernier hackathon autour de la visibilité des langues africaines sur internet, organisé en partenariat avec le LLacan, votre enthousiasme tous les jours sur les réseaux sociaux nous rend assez fiers et nous encourage à poursuivre avec vous ce projet.

Depuis le 21 février 2019, nous vous invitons à célébrer la journée internationale de la langue maternelle. Idemi Africa vous propose de raconter dans une courte vidéo, l’actualité qui vous a marqué ces derniers jours. Postez cette vidéo sur les réseaux sociaux avec le hashtag #IdemiAfrica ou envoyez là par whatsapp au 0022966269333. Nous n’hésiterons pas à là poster sur nos réseaux sociaux.

https://twitter.com/IdemiAfrica/status/1098528970432307200
#ChallengeIdemi
#JournéedelaLangueMaternelle 2019
Lire la suite « Idemi a 1an! »

Retour sur le Hackathon Idemi: #Restitution!


Le HackathonIdemi s’est organisé suite à une réponse à un appel à projet de
valorisation du Labex EFL (Laboratoire d’excellence). Nous souhaitons alors rendre les langues africaines plus visibles sur internet en valorisant les contenus déjà en ligne et en menant des actions pour accroître l’offre en langues africaines sur ce support, et permettre ainsi aux locuteurs de langues africaines d’avoir accès à tous les contenus disponibles sur Internet.
Ci-dessous l’intégralité du compte rendu de ce Hackathon qui a eu lieu les 13 et 14 décembre 2018, sur le campus du CNRS à Villejuif .

Hackathon Idemi et LLacan: le collectif se renforce

Les 13 et 14 décembre, a eu lieu le premier hackathon du collectif Idemi Africa, en collaboration avec le llacan, un laboratoire du CNRS autour de l’objectif partagé par l’ensemble des participants: comment rendre les langues africaines plus visibles sur internet?

Lire la suite « Hackathon Idemi et LLacan: le collectif se renforce »

Bientôt notre cours sur l’apprentissage des langues africaines en ligne

Idemi Africa a mis en place un cours d’apprentissage des langues Africaines en ligne.

Inscrivez vous sur le présent formulaire pour être informé du démarrage du cours .

Lire la suite « Bientôt notre cours sur l’apprentissage des langues africaines en ligne »

Appel à participation au hackaton

Le hackathon  Inventez les outils numériques de Idemi et LLACAN ambitionne de rendre les langues africaines encore plus visibles sur internet à partir de corpus scientifique existant.

L’événement aura lieu les jeudi 13 et vendredi 14 décembre 2018 au Campus CNRS de Villejuif, à l’adresse 7, rue Guy Môquet, 94800 Villejuif.

Pour y participer, merci de remplir le formulaire ci-dessous avant le 15 Novembre 06 Décembre 2018 à 23H59 GMT

Lire la suite « Appel à participation au hackaton »
africanlanguages

Pourquoi les langues africaines peuvent changer la présence du continent sur Internet ?

Après plus de 2000 langues traditionnelles, l’Afrique est l’un des continents où la diversité culturelle est la plus accentuée. Malgré ce grand potentiel, seulement un petit nombre de ces langues (400) ont fait l’objet d’une documentation, et encore moins sont valorisées sur le web.

C’est ce constat qui a été à l’origine de Idemi Africa, un projet qui, entre autres, veut valoriser l’usage des langues africaines sur internet.

Vous voulez savoir comment et pourquoi tout a commencé ? Lisez donc cet article de Sinatou Saka sur l’importance des langues africaines pour le continent.

Les langues africaines ont été des langues porteuses de réflexion, de création et il n’est tout simplement pas acceptable qu’elles cessent de l’être.

S. Bachir Diagne (philosophe)

malanguecompte

#MaLangueCompte

Nous pensons, que tout le monde doit avoir accès aux nouveaux médias, y compris ceux qui ne parlent pas des langues majoritaires comme l’anglais ou le français. Nous pensons aussi que les langues africaines portent des valeurs et richesses qui ont leur place sur internet. C’est pourquoi au cours de la journée mondiale des langues maternelles, nous avons décidé de valoriser les sites qui font un effort de traduction dans les langues africaines. Elles existent et nous souhaitons les valoriser car leurs sites sont inclusifs.

L’importance des langues maternelles dans le processus de l’émergence des connaissances produites par le continent Africain n’est plus à démontrer. À ce jour, plusieurs grands médias internationaux ont déjà compris cela, et essaient tant bien que mal de promouvoir l’utilisation des langues locales africaines dans leurs contenus.

La campagne #MaLangueCompte est une campagne lancée par l’équipe de Idemi Africa pour rappeler la nécessité de valoriser les langues locales africaines sur internet. Grâce à cette campagne, plusieurs sites web, projets ou initiatives faisant la promotion des langues africaines au quotidien ont été recensés.

Nous avons donc besoin de chacun de vous pour déjà vous aussi mettre en avant tous les sites que vous connaissez et qui sont disponibles dans une ou plusieurs langues africaines.

Idemi Africa

Vous voulez en savoir plus sur la campagne ? Lisez plutôt cet article.