Entretien avec Idemi – Fabroni Bill YOCLOUNON et le clavier des langues béninoises

Internet est appelé à être un espace ouvert et multiculturel. Cependant, 80% des contenus existants sur internet sont dans 10 langues occidentales. Il y a donc un enjeu à produire des volumes importants de données dans les langues africaines pour rendre le web plus inclusif. Malheureusement, l’écriture de ces langues a souvent constitué une barrière. Pour répondre à ce problème, Fabroni Bill YOCLOUNON et ses amis ont lancé le 15 août dernier, un clavier des langues béninoises comme le Fongbé (3 millions de locuteurs natifs) et le Yoruba (30 millions de locuteurs). Selon le chercheur Don Osborn, spécialiste des langues africaines en ligne, « c’est un pas supplémentaire dans la visibilité de ces langues sur l’espace numérique ». Ce clavier permet d’envoyer des emails, des tweets ou encore d’écrire des articles de blog dans des langues béninoises. Nous avons discuté avec son fondateur.

Lire la suite « Entretien avec Idemi – Fabroni Bill YOCLOUNON et le clavier des langues béninoises »
Bonaventure Dossou et Chris Emezue

Le projet FFR et les recherches en Intelligence Artificielle (IA) en Afrique

«African intellectuals must do for their languages and cultures what all other intellectuals in history have done for theirs.»
Cette déclaration de l’écrivain Kenyan Ngugi wa Thiong’o est à l’origine de nos recherches sur le NLP Africain (Traitement du Langage Naturel en Langues Africaines), très peu exploré aujourd’hui mais largement promue par des organisations en ligne comme Masakhane, Deep Learning Indaba, BlackinAI, AI4Development-Africa pour faire face aux défis comme les ressources limitées, la faible découvrabilité et la faible reproductibilité des langues africaines. Le traitement du langage naturel est une branche de l’IA qui permet de comprendre les subtilités du langage humain avec l’aide des ordinateurs.

Lire la suite « Le projet FFR et les recherches en Intelligence Artificielle (IA) en Afrique »

«Aussi délicieuse que soit la langue d’autrui, tu n’en connaitras pas le goût» – WAX

Quand vous vous baladez sur Twitter, surtout quand vous avez beaucoup d’amis sénégalais, il n’est pas rare de lire des conversations entièrement en wolof sur le réseau social. C’est ainsi que j’ai découvert Wax ( Wolof Ak Xamle ), un compte en wolof créé par Ismaila  Gueye.

jangwolof.com
Crédit: jangwolof.com

Il faisait partie de plusieurs groupes d’apprentissage du wolof sur l’application de messagerie Telegram mais la démarche de ces groupes ne lui semblait pas assez innovante. Il a donc décidé de lancer, en février 2018, son association d’apprentissage gratuite du wolof sur Whatsapp mais aussi des pages facebook, Twitter, Instagram, un compte Youtube, un site internet et un média pour la promotion de sa langue. 

Lire la suite « «Aussi délicieuse que soit la langue d’autrui, tu n’en connaitras pas le goût» – WAX »
Kọ́lá Túbọ̀sún

Pourquoi écrire en yoruba sur internet?

Cet article est une traduction du texte du linguiste Nigerian Kola Tubosun, à lire ici en anglais: Why write in Yorùbá on the internet?

“ L’une des plaintes que j’ai souvent entendu, bien avant de commencer à travailler chez Google en tant que linguiste sur le traitement des langues, était que les résultats sur Google Translate pour un certain nombre de langues africaines étaient très mauvais.

En tant que féru de technologie de traduction depuis très longtemps, j’étais d’accord avec toutes ces personnes car j’avais rencontré plusieurs fois les mêmes problèmes sur Google Translate.

Lire la suite « Pourquoi écrire en yoruba sur internet? »