Etude IdemiAfrica - sites web officiel de pays Africains en langues locales

Seulement trois pays africains disposent d’un site internet officiel* dans une langue africaine. C’est le résultat d’une courte** étude menée par le collectif Idemi Africa.

Les autorités ont une responsabilité dans l’utilisation et la préservation de nos langues en ligne. C’est du côté du volume de publications dans les langues locales sur le web qu’est la réponse à la problématique de mort numérique des langues africaines.

Cette étude permet de révéler les lacunes de plusieurs pays africains en matière de valorisation de leurs langues locales sur internet.

Avec cette étude, Idemi Africa espère attirer l’attention des pouvoirs publics sur l’absence de contenus dans les langues africaines sur le web et leur place dans cet univers. Le collectif poursuit son travail de sensibilisation et espère ainsi contribuer à un aspect fondamental des droits numériques qu’est l’accès pour les personnes qui ne parlent pas les langues dominantes aux savoirs et ressources numériques.

Quelques résultats de l’étude en image

*Par site internet officiel, nous avons étudié les sites officiels des 54 gouvernements africains ou à défaut des sites dont l’utilité pourrait se rapprocher des sites des gouvernements comme le site de la primature ou d’un ministère important.

**Cette étude est la première d’une enquête plus approfondie sur l’usage par les gouvernements africains d’une langue locale dans leur communication sur les réseaux sociaux, dans les projets qu’ils peuvent développer et de l’impact sur les populations concernées.

A propos d’Idemi Africa:

80% des contenus existants sur Internet sont disponibles dans dix langues occidentales. Idemi Africa est un collectif né de la volonté de rendre les langues africaines plus visibles sur internet et de favoriser un web ouvert, inclusif et diversifié.

Etude: Quels sont les pays africains exemplaires en matière de diversité linguistique en ligne?

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.