Capture Rencontre avec Cécile Canut ur son livre “langage et colonialisme » pour la visiblité des langues africaines- #MeetIdemiAfrica

#MeetIdemiAfrica: Conversation avec Cécile Canut

Pour le 1er #MeetIdemiAfrica de l’année, nous avons reçu Cécile Canut, pour échanger sur son livre “langage et colonialisme ». Cécile Canut est sociolinguiste et cinéaste, professeure à l’université de Paris, autrice de Provincialiser la langue. Une rencontre animée par Abẹ́djẹ́ Sinatou Saka. IdemiAfrica, les langues africaines plus visibles sur internet

L’école, l’un des éléments majeurs

Il était question de comment les langues coloniales, en particulier le français, sont devenues des langues officielles sur le continent, comment la hiérarchisation s’est imposée, en considérant une langue meilleure que les autres. “Un des éléments majeurs c’est l’école”, précise la chercheuse, car il est considéré que “l’outil le plus valable pour éduquer les enfants, c’est de passer par l’outil occidental.”

Replay de la rencontre avec Cécile Canut – #MeetIdemiAfrica

La notion de bonne langue

A l’inverse de ce qu’il s’est passé en France métropolitaine, où les dialectes et patois ont été effacés, l’impérialisme colonial s’est traduit par l’imposition de la langue française dans les institutions. La notion de bonne langue existe-t-elle pour les langues africaines ? Pour Cécile Canut, “il y avait des pratiques langagières hétérogènes qui ont été plurielles, ça ne veut pas dire qu’il n’y avait pas de catégorisation, mais il n’y avait pas de politique linguistique pour imposer une langue qui serait la seule bonne”, un constat que Cécile Canut dresse surtout pour ses terrains, dont le Mali, où “il n’y avait pas de normes prescriptives”.

Les langues dans l’enseignement sont aussi très peu demandées par les gens, par les parents. Pour un grande partie, l’école c’est apprendre le français

Cécile Canut dans MeetIdemiAfrica

L’espoir avec le cas de Sékou Touré pour les langues africaines

La question de l’école est revenue à plusieurs reprises dans la conversation. Et la chercheuse de rappeler comment l’espoir est né avec Sékou Touré en Guinée, qui a rompu de manière très nette avec la France, également via les langues enseignées à l’école. Ailleurs, les expérimentations sont malheureusement restées des expérimentations. “Les langues dans l’enseignement sont aussi très peu demandées par les gens, par les parents. Pour un grande partie, l’école c’est apprendre le français”, alors qu’ils percevaient l’école en langue comme “une école au rabais, parce qu’il n’y a pas de place ailleurs, avec toujours le point de départ de la hiérarchisation, pour trouver du travail par exemple, c’est par le français”. Pourtant, le français est parfois à l’origine de l’échec scolaire d’élèves qui ne maîtrisent pas cette langue.

Le Français, langue de dictature pour les langues africaines?

La pression de la France et des défenseurs de la Francophonie étaient aussi à l’ordre du jour. Pourquoi dit-on que le français a un bastion en Afrique alors que la majorité des gens continuent de parler leur langue ? Sans doute parce qu’on ne le mesure pas vraiment et parce qu’il manque des enquêtes sur la réalité des pratiques. Exemple ? La proportion de personnes qui parlent le français à l’école et nullement en dehors. A bon entendeur !

Rouguyata Sall

Idemi Africa Meet Cécile Canut

Meet IdemiAfrica: Langage et colonialisme avec Cécile Canut

N’est-il pas temps de mieux connaître notre histoire africaine et d’y réfléchir ensemble ? Pour s’encourager et avancer tous ensemble, venez échanger avec Cécile Canut, autrice de Provincialiser la langue, ce dimanche 9 janvier 2022.

C’est la première rencontre de cette année riche pour Idemi Africa et on vous attend nombreux.

Lorsqu’ils ont colonisé l’Afrique, les Européens y ont imposé leur conception idéologique du langage. Cette idéologie s’est traduite par la mise en œuvre d’un véritable impérialisme linguistique : outre l’imposition des langues européennes, les missionnaires, puis les administrateurs coloniaux ont façonné des « dialectes africains ».
Si une telle vision, relayée par une partie des élites africaines et confortée, aujourd’hui encore, par les institutions de la Francophonie, a largement survécu aux indépendances, elle n’a jamais cessé d’être contestée – avec succès.

C’est précisément de cette idéologie et de ces succès que Cécile Canut viendra nous parler avec les conséquences théoriques et politiques.

Obtenez votre lien de participation en remplissant le formulaire ci-dessous

#Idemiafrica – #MaLangueCompte #MeetIdemiAfrica #CecileCanut #LanguesAfricaines

Compte rendu de la 1ère session de la série des 4 ateliers d’écriture en langues Africaines

Comment dit- on dit « Clic » dans votre langue africaine?

Oui, c’est un peu compliqué, donc on passe au mot suivant.

Barre d’administration, Administrateur ou encore module?

Bon, on y va pour un mot plus facile, enfin j’espère.

Comment dit-on  « archive »? ou « commenter », ou “Obsolète”…

Bref, vous l’aurez compris, nous avons eu un atelier intense et des plus dynamiques. 

La première session de la série de quatre ateliers d’écriture en langues africaines initiée par Idemi Africa en collaboration avec quelques partenaires a effectivement eu lieu ce 24 septembre 2021 à 11h GMT comme prévu.

Lire la suite « Compte rendu de la 1ère session de la série des 4 ateliers d’écriture en langues Africaines »
Visuel des 4 ateliers d'écriture de septembre à décembre 2021

Série d’ateliers d’écriture en langues africaines #3

La troisième session de la série de quatre ateliers d’écriture en langues africaines sur internet aura lieu ce 26 Novembre 2021 à 11h GMT.

Ensemble nous collaborerons encore une fois pour la traduction de quelques expressions numériques en langues africaine

Cette fois-ci, nous allons découvrir le Duala à travers ACAMLADU (Académie de la Langue Duálá) et de l’association DoM (Duálá ó Muléma) qui nous sera présenté par Molá Kɔŋgɔ́

Ces ateliers collaboratifs sont organisés pour susciter l’émulation autour de la présence des langues africaines sur internet en commençant d’abord par obtenir une base de données qui sera exploitée pour le développement des sites / applications ou la traduction des CMS (WordPress) en langues africaines.

Le principe est simple: nous mettons à disposition un référentiel de termes et expressions du numérique en français/anglais que les participants transcriront dans la langue qui leur conviendrait avec quelques ressources qui leur faciliteront la tâche. C’est une occasion de rencontre des locuteurs de langues Africaines.

Pour un internet ouvert, accessible et équitable, il urge que nous produisons du contenu sur internet dans nos langues.

Molá Kɔŋgɔ́
Molá Kɔŋgɔ́ de Académie de la Langue Duálá et association Duálá ó Muléma

Inscrivez-vous pour être informer des prochaines mises à jour


Ce formulaire ne reçois plus de nouvelles inscriptions. Merci de regarder sur la page des activités du site l’événement en cours. https://idemi.africa.agenda Merci et bien cordialement, TeamIdemiAfrica

#Idemiafrica – #MaLangueCompte #AtelierEcriture #LanguesAfricaines

Visuel des 4 ateliers d'écriture de septembre à décembre 2021

Série d’ateliers d’écriture en langues africaines #1

La première session de la série d’ateliers d’écriture en langues africaines sur internet aura lieu ce vendredi 24 septembre 2021 à 11h GMT.

En exclusivité, les Pr Clément BIGIRIMANA et  Constantin NTIRANYIBAGIRA de l’Université du Burundi seront à nos cotés pour nous présenter les résultats des recherches sur le kirundi et les particularités de cette langue en matière de traduction.

Inscrivez-vous via le formulaire ci-dessous.

Aïe ! Nous n’avons pas retrouvé votre formulaire.

Invités:

Enseignant chercheur à l'Université du Burundi Spécialité : Sciences du langage Secrétaire Exécutif Permanent de l'Académie Rundi Ministère de l'Education Nationale et de la Recherche Scientifique
Enseignant chercheur à l'Université du Burundi Vice-Doyen de l'Institut de Pédagogie Appliquée Responsable de l'équipe 3DL du CRDS Spécialité : Sciences du langage

Compte rendu de la participation de Idemi Africa au Contribuling 2021

90 minutes, tel un match de football, c’est le temps consenti ce jeudi 03 Juin 2021 par un groupe de volontaires pour traduire quelques expressions du numérique en langues africaines sur internet. C’était à l’atelier du collectif IdemiAfrica dans le cadre #ContribuLing 2021. Ensemble, nous avons réalisé plus d’une centaine de nouvelles contributions dans le référentiel des mots ou expressions du numérique. Il s’agit du Duala, Fongbé, Kabyè, Kirundi, Lingala, Mina, Pular, Swahili et Yoruba. Ces langues peuvent être compléter selon le profil des participants.

Revivez ici la rediffusion de l’atelier collaboratif d’écriture en langues africaines sur internet de IdemiAfrica dans le cadre de ContribuLing 2021.

[Replay]

Replay atelier de Idemi Africa au Contribuling 2021

Vous y avez été nombreux et C’est l’occasion pour le collectif IdemiAfrica de remercier sincèrement tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, y ont participé en particulier les organisateurs, partenaires, contributeurs et participants pour cette excellente opportunité.
Le référentiel des expressions du numériques en langues africaines est disponible sur notre site web https://idemi.africa/ateliers et les contributions sont toujours ouvertes.

Pour rappel, #ContribuLing 2021, co-organisé par INALCO, Wikimedia France , Wikimedia Maroc , BULAC , UQAM et association Amériques a eu lieu les 3 et 4 juin 2021 (entièrement en ligne) et a proposé des sessions de présentations et/ou d’ateliers à propos des plateformes contributives. Les détails sur l’événement peuvent être consulter sur la page https://meta.wikimedia.org/wiki/ContribuLing/fr

Visuel IdemiAfrica - Contribuling 2021

Les échanges ont commencé par la présentation du collectif Idemi, ses objectifs et le contexte de l’atelier par Sinatou.
Bill Fabroni nous a justifié son choix du Fongbé parmi la soixantaine de langues locales que compte le Bénin. Aussi, il a présenté l’univers #Iamyourclounon (lien drive) et le clavier des langues Béninoises et Africaines qui est utilisé comme support d’écriture.
Ensuite, place à la pratique de l’écriture en langues en traduisant les mots ou expressions du numérique présent dans le référentiel dans les langues africaines disponible.

Que ça soit la (re)découverte du clavier keyman et des polices de caractère de la SIL qu’on peut aussi utiliser pour écrire en langues africaines sur ordinateur ou de l’alphabet adlam (merci Mola KONGO et Elvis MBONING); ce fut de riches moments de partage et d’échange sur les outils et ressources disponible pour l’exercice.

Le savez-vous?

Il existe au Togo deux académies nationales des langues mises en place par l’état depuis les années 1975: Le #Kabyè et le #Ewé.

Ces langues, jusqu’à un passé récent, étaient enseignées dès le primaire jusqu’en 6è voir même au collège.

Mawulolo Roger LASMOTHEY

En tout cas, si l’aventure de l’écriture en langues africaines sur internet vous tente, le prochain atelier aura lieu le vendredi 24 Septembre 2021 à11h GMT. Réservez votre place via le formulaire ci-dessous

4 ateliers pour finir 2021 en beauté.

Tous les derniers vendredi du mois.

Prochain RDV 24 Sept 2021

Aïe ! Nous n’avons pas retrouvé votre formulaire.

Retour sur le webinaire #MeetIdemiAfrica 2 – Écriture et traduction des langues africaines en ligne: challenge et perspectives

Le 29 mai dernier, nous avons organisé notre deuxième conférence en ligne avec Cherif Ndiaye, entrepreneur social, blogueur et promoteur de la plateforme éducative gratuite en ligne, “Ecoles Au Sénégal” et Bonaventure Dossou, co-fondateur avec Chris Emezue de la plateforme EdAi qui explore l’application du machine learning dans la traduction des langues africaines.

Pour Cherif Ndiaye, les difficultés suivantes se posent dans son activité.

Traduire des termes scientifiques (comme racine carré) dans une langue africaine. Si souvent, cette traduction peut être imagée, elle est soit trop pointue ou pas assez précise. Plusieurs mots français ont en effet été intégré dans la langue au détriment de la traduction précise du terme

Mais au Sénégal, l’academie du wollof tente de traduire des termes nouveaux comme téléphone ou batterie de téléphone.

Quant à Bonaventure Dossou, il soulève que très peu d’étude existe sur l’application de l’intelligence artificielle dans la traduction des langues africaines. Les seuls qui sont visibles sont celles de Google qui présentent d’énormes limites de traduction notamment sur la reconnaissance d’identité ou les lieux de naissance. Ces limites existent aussi d’ailleurs pour la traduction du français à l’anglais par exemple sur Google Traduction.

En tout cas, l’énorme boulot de Bonaventure Dossou et de son équipe ( déjà 54000 paires de phrase traduites) sont disponibles en open source sur github avec une restriction pour les utilisations commerciales. Il précise aussi que ce travail pourra être utilisé pour d’autres langues africaines, outre le fon, langue béninoise sur laquelle il s’est spécialisé.
“ ça ne sert à rien de développer une application si ça ne profite pas à l’environnement”

La prochaine étape pour EdAi? Sans doute une application performante de traduction et peut être une traduction d’une langue africaine à une autre langue africaine sans passer par une langue occidentale.

Bonaventure Dossou

La question des claviers en langues africaines

Stickers en Fongbé 2.0

On le sait, pour accroître le contenu en langues africaines en ligne, il faudrait vulgariser les claviers dans ces langues. Pour résoudre le problème, Bonaventure a exposé le travail de Fabroni Bill YOCLOUNON qui a développé une série d’outils numériques ( sticker, clavier, etc..) sous le label “ I am Your clounon”. L’application est disponible ici: https://play.google.com/store/apps/details?id=com.fulbertodev.fongbesticker&hl=fr

Pour Cherif Ndiaye, le son est un outil pour contourner la problématique des claviers. La culture africaine étant fortement orale. Ce format est en effet très répandue auprès des populations analphabètes sur Whatsapp et mériterait d’être valorisé par les producteurs de contenus, surtout avec la popularité grandissante des podcasts aujourd’hui.

La question des langues africaines en ligne est fortement similaire à leur réalité dans la société. Leur intégration dans les écoles ou dans des discours politiques participerait à leur visibilité et permettrait aussi aux populations d’être plus décomplexés.

Capture de la Diffusion en direct du Webinaire #MeetIdemiAfrica 2

La collaboration comme clé
Une autre piste pour valoriser les langues africaines pourrait être la collaboration entre locuteurs, spécialistes, développeurs de langue française et anglaise sur le continent.

Indépendance technologique

La technologie n’étant jamais neutre, les invités ont soulevé la question fondamentale de la souveraineté technologique africaine afin de produire des applications qui répondent précisément aux besoin de la population. Cette souveraineté passe aussi par la production de contenus, vidéos (recettes de cuisine, conseils, etc…) ou images de qualité, dans les langues africaines.

Revivez ici l’intégralité des échanges

[Replay] Diffusion en direct du Webinaire #MeetIdemiAfrica 2 https://www.youtube.com/watch?v=ICxrKtTNIAA&feature=youtu.be

Les initiatives en langues Africaines sur le COVID-19: Compte rendu webinaire #MeetIdemiAfrica #1

Compte rendu webinaire #MeetIdemiAfrica #1

Bonjour à toutes et à tous,
Vous aviez été nombreux à participer à notre webinaire du 8 mai dernier sur les « Initiatives en langues Africaines sur le Covid-19. » Votre souhait a, en effet, été exaucé et nous vous remercions pour votre présence. Retrouvez ici replay de la soirée.
Et ci-dessous un résumé des échanges:

Les initiatives présentées:

Les campagnes de prévention traduites en langues africaines par Je parle le Bassa 2.0

Stephie-Rose Nyot Nyot

Au début de la pandémie du Coronavirus en Afrique, Stephie-Rose Nyot Nyot de la plateforme Je parle Bassa 2.0 , devenu parleAfrique.com et qui rassemble aujourd’hui plus de 17.000 personnes sur les réseaux a lancé avec quelques collaborateurs des mini campagnes de sensibilisation en Bulu, en Bassa, Lingala, Ewé et Bambara . L’objectif était de mettre en avant les gestes barrières de manières inclusives afin d’atteindre un maximum de personnes pour mieux se préserver. Notons aussi que le Douala, le swahili, le kinyarwanda et le Wolof sont aussi des langues Africaines disponibles sur la plate forme .

Message de sensibilisation en Lingala
Message de sensibilisation en éwé

Les messages de sensibilisations sur le Covid-19 traduits en 17 langues locale par le gouvernement du Bénin.

Par Stévie Wallace

Les messages officiels au Bénin sont en général en langue française. Dans le cadre du Covid-19, pour adresser les messages à l’endroit des population analphabètes, le gouvernement a intégré dans sa politique de production des langues nationales. Aidé par les locuteurs en langues nationales de L’ORTB, les spots audios et vidéos en français ont été traduits en 17 langues locales et disponible en libre accès sur le portail du gouvernement du Bénin dédié à la pandémie . Les spots vidéo sont aussi accessible sur une playlist youtube . Des indicateurs de performances permettent de mesurer l’impact de ces mesures.
Notons aussi le projet E-Gboa’Souklou de Pierre Nboha en cote d’ivoire pour Apprendre Nos Langues Maternelles a été partagé par Stévie Wallace, responsable en charge de la communication digitale de l’action du gouvernement du Bénin et de la Présidence du Bénin.

Les artistes Béninois en campagne contre le Coronavirus

Par Gopal Das Nounagnon le Slameur

Gopal Das Nounagnon , artiste slameur en langues nous a présenté quelques initiatives des artistes Béninois qui ont produits des balades de sensibilisation en langues avec le concours du ministère de la culture du Bénin.
Avec l’équipe de www.beninlangues.com, ils initient des cours de grammaires en Langue Fongbé en ligne. Vous retrouverez plusieurs de clips vidéos sur sa page facebook

Collectif 229 (Bénin) contre le Coronavirus l Corona Blocus (Clip officiel)

La sensiblisation en langue locale au Mali

Par Kpénahi Traoré

Kpénahi, Ancienne rédactrice en chef en langue Madingue à RFI, nous a informé sur l’échange de contenu en langues Africaines qui ont lieu au sein de la rédaction pour contrer la désinformation sur le coronavirus.
Aussi une boite de communication Malienne a réalisé de façon bénévole des spots de sensibilisation dans plusieurs langues africaines dont le Bambara du Mali, le Malinké de la Guinée, l’anglais pidjin du Nigeria, le baoulé de la Côte d’Ivoire, le Haussa, Le Wolof, le lingala et le fulfudé. Le but est de diffuser ces spots de sensibilisation au coronavirus pour toucher toutes les communautés.

Les livrets de coloriage traduits en plusieurs langues locales

Par le magazine Ma famille

Le magazine Ma Famille destinée aux familles Africaines au Cameroun a créée en pleine pandémie du Coronavirus des livrets de coloriage en Français et en Anglais qui transforment les enfants en superhéros contre le covid-19 pour leur apprendre les gestes barrières. L’équipe de Marylène Owona Fondatrice de Kouaba, l’agence africaine de marketing intégré et de communication digital, sont aller plus loin en traduisant ces coloriages en langues locales notamment en Ewondo, en Douala et en Bassa et téléchargée plus de 4.000 fois, afin de toucher plus d’enfants. Cette initiative a permis de toucher beaucoup d’enfants de diverses couches en même temps les familles.

Le livret de coloriage de #Mafamille237

Et ce n’est pas fini..

Le collectif Idemi Africa

Quelques membres du collectif Idemi Africa ont aussi mis à disposition plusieurs initiatives comme les affiches de sensibilisations en langues par Mukazali – Alpha Mobe et le lexique Français- Wolof sur le Covid par Geleem Saar qui donne des cours de wolof à Dakar

Plusieurs intervenants ont aussi précisé qu’en Afrique nous écoutons plus que nous lisons et les messages de sensibilisations impactent plus en audio et vidéo qu’à l’écrit. Toutes ces initiatives mériteraient d’être mises en lumière et c’est l’un des challenge de Idemi Africa .

Deuxième partie de MeetIdemiAfrica #1

Les échanges au cours de la deuxième partie de ce webinaire était de questionner la pérennité de toutes ces initiatives.
Les différents intervenants ont touché du doigt la problématique de la multiplicité des langues Africaines. Une autre rencontre est prévu pour poursuivre la discussion.

A la modération…

Toute la discussion a été modérée par Sinatou Saka , membre du collectif Idemi Africa, Journalist-Editorial Project Manager à RFI et france24

Perspectives…

Toutes ces initiatives seront répertoriées sur le site de Idemi.africa dans le répertoire des initiatives en langues Africaines sur Internet. (https://idemi.africa/repertoire )
N’oubliez (et n’hésitez surtout) pas de renseigner également vos initiatives pour les mettre en lumière.

Il faut rappeler que ce webinaire est le tout premier d’une série de #MeetIdemiAfrica organisée par le collectif IdemiAfrica

Le sondage qui a tout lancé 🙂

Annonce MeetIdemiAfrica #2

Nous profitons de l’occasion pour vous inviter à l’acte #2 de #MeetIdemiAfrica qui aura lieu ce 29 Mai 2020 à 18h GMT sur https://meet.jit.si/idemiafrica
Inscrivez-vous pour plus d’interaction https://idemi.africa/webinaire-coronavirus-meetidemiafrica/
Sinon, un live est prévu comme d’habitude sur le chaine Youtube .

En attendant, portez vous bien et à bientôt pour d’autres nouvelles.
#TeamIdemiAfrica

#IdemiAfrica #MaLangueCompte

#MeetIdemiAfrica – Covid-19 et les langues Africaines

Le collectif Idemi Africa vous invite à la rencontre de ces acteurs de premiers plan pour le partage d’expérience autour des initiatives en langues Africaines sur le COVID-19 à travers une série de webinaires.

La pandémie du coronavirus qui bouleverse actuellement le monde entier a permis aux langues Africaines d’être un peu plus visible sur Internet. Des gouvernements, institutions, associations, artistes ou particuliers ont mis en œuvre plusieurs initiatives pour tenter de communiquer le plus largement possible sur le numérique.

Le collectif Idemi Africa vous invite à la rencontre de ces acteurs de premiers plan pour le partage d’expérience autour des initiatives en langues Africaines sur le COVID-19 à travers une série de webinaires.

Rejoignez nous ce 08 Mai 2020 à 18h GMT sur https://meet.jit.si/ pour notre premier live #MeetIdemiAfrica.

Inscrivez vous pour recevoir le lien de la réunion

Nos invités

Boss @kouaba_agency
 - #Innovation Fellow @afdb_group
 - Rédactrice en Chef @mafamille237
  - @sumtechaf
. I do #Data
Marylène Owona
Boss @kouaba_agency
– #Innovation Fellow @afdb_group
– Rédactrice en Chef @mafamille237
– @sumtechaf
. I do #Data
Stévy WALLACE
Chief Digital Officer @presidencebenin & @gouvbenin
|Coord @pgcbenin & @nlgofficiel
| Alumni @MbaEBusinessESG
| EX-CRM @WimiPro
|from @229people
|Excelsior Semper
Stéphie-Rose Nyot Nyot
Tweet peu .#Africanlanguages #Digital– Founder @bassa2point0
/@ParleAfrique
Chargée Edu/Num @IFParis
Radio host @RFI
-ExConsultant @AFD_France